Skip to content

Des vols transatlantiques à prix cassés, mais sous quelles conditions ?

1393520879-boeing-737-800-ryanair

Pour le moment, la flotte moyen courrier de la société Ryanair ne vole qu'en Europe. Pour offrir des billets entre les USA et l'Hexagone à prix discount, la compagnie aérienne devra investir dans plusieurs dizaines de avions supplémentaires. Le dirigeant de la compagnie compte réaliser cette idée en 5 ans. Le patron de Ryanair, Michael O'Leary, a prédit lors d'une rencontre dans la capitale irlandaise la commercialisation dans 5 ans de places d'avion pour les Etats-Unis à un prix en dessous de 20€. New-York et l’Europe seraient ainsi reliées moyennant 17,50€ l'aller-retour. En comparaison, le prix moyen est actuellement de 650 euros. En revanche, tous les services à bord comme la nourriture, le poids des bagages ou bien le choix de la place pourraient être payants. Pour un vol identique, ces billets pour ainsi dire donnés concerneraient évidemment un nombre restreint de voyageurs. Le Président directeur général de la société Ryanair se trouve être un habitué des discours à priori insensés. On se rappelle qu’il avait parlé de faire disparaître les toilettes dans les moyens de transport aérien afin d'accroître le nombre total de sièges. En outre, Michael O'Leary soutient qu'un seul pilote pourrait assurer le pilotage, aidé par l’ordinateur. Sa dernière innovation, celle de trajets aériens long-courriers pour moins de vingt euros l'aller et le retour, si elle semble irréalisable, aura tout au moins alimenté pas mal de conversations à l'orée de l'année. Un accord de ciel ouvert a été depuis peu signé entre les USA et l’Europe. Il a pour objectif de mettre en relation directement quinze métropoles américaines et une quinzaine de cités européennes. Ce marché séduit vivement les compagnies low cost, tout comme le marché des voyages vers le continent asiatique. Des sociétés telle la Nord-américaine Southwest ou la Française XL Airways sont en lice. Cependant, le modèle de vols longs courriers à moindre coût est sur le plan économique fragile dès lors que ces liaisons engendrent des dépenses comme l’hébergement du personnel entre l’aller et le retour. Certains services additionnels aux frais des clients, par exemple la connexion internet, pourraient être créés.

Une actu découverte sur Masbet.

Retrouvez aussi cette news à propos de Jean Pierre Frémont.

Comments are closed.